Œuvres abordées

1993 : Cossetto

presse (1)
affiche 1993

Emil Cossetto, Et in terra pax, Rapsodia del Cante Jondo

L'art de Lorca reste toujours 'parole', chant et geste domine. Ce qu'il cherche à conjurer en disant sa douleur, sa révolte et sa lutte, c'est la rupture entre l'être humain et les autres vivants de l'harmonie universelle. Il croit entendre leurs appels; il les écoute et voudrait être les leurs: c'est la perte de son enfance, imagination, sensibilité, force de joie libre, la perte de l'amour 'humain' à peine entrevu au seuil de l'adolescence; c'est l'incompréhension, l'éloignement de l'homme pour l'homme. C'est enfin, dans une acceptation allégorique, le rejet réciproque de l'Homme et de Dieu. Nourri de tradition chrétienne, ce poète incroyant exprime dans ces premiers livres, le message parfois difficile mais retrouve des maîtres du passé: sculpteurs des vieux Christs ou des 'ornements' des cathédrales, créateurs du chant grégorien, poètes de l'Orient et de l'Occident arabes, auteurs baroques. C'est ce message qu'il cherche dans sa présentation du Cante Jondo, chant primitif andalou. (D'après M.Laffranque, Lorca et la nécessité d'expression dramatique).

  • Jean-Pierre DROUHARD Ténor
  • Philippe ROUX Guitare
  • Antonio GACIA Récitant
© Choeur et Orchestre Inter-Lycées 2006 - 2009. site web : Aurélien Cametti.